MANIFESTATIONS CULTURELLES DANS LES EGLISES

Concerts, Expositions

Les demandes d’utilisation d’une église ou d’une chapelle, pour y organiser des concerts ou d’autres activités culturelles (expositions, conférences, etc…) sont de plus en plus fréquentes et mettent  parfois les organisateurs ou les prêtres dans des situations embarrassantes. Aussi est-il nécessaire de préciser dans quelles conditions ces activités peuvent être accueillies.

 

I – LES PRINCIPES QUI GUIDENT L’EGLISE.

L’esprit de ce document repose sur trois principes :

  • Le caractère particulier des églises :

  • L’attention de l’Eglise catholique à la culture :

  • L’attention portée aux associations :

 

II – CONSEQUENCES DE CES PRINCIPES.

L’édifice est affecté au culte catholique. L’affectataire est régulièrement désigné par l’évêque. Il est le responsable de l’utilisation de l’église, même quand la commune en est propriétaire. C’est donc à lui qu’il revient de prendre les décisions d’acceptation ou de refus, en concertation avec le vicaire épiscopal.

Les églises peuvent abriter les concerts et manifestations culturelles qui expriment explicitement la spiritualité chrétienne. Elles ne peuvent accueillir que des manifestations culturelles qui ne soient pas contraires à la sainteté du lieu, aux convictions religieuses de la communauté qui s’y réunit et aux exigences d’une authentique culture humaine et chrétienne

                                                                                                                                                                      

III – LA DEMANDE ADRESSEE A L’AFFECTATAIRE.

Pour que les principes énoncés soient traduits dans les faits, les organisateurs doivent adresser, avant toute décision et toute publicité, une demande écrite à l’affectataire. (Cf formulaire "Demande d'utilisation d'une église pour une manifestation culturelle" en annexe)

Cette demande écrite est adressée à l’affectataire au moins 2 mois avant la date de la manifestation. Il la transmet au vicaire épiscopal qui donnera un avis officiel et décisif.

Aucune annonce ou publicité ne doit être faite avant d’avoir reçu l’autorisation définitive.

Si la demande est accueillie favorablement, l’accord n’a pas valeur permanente et ne concerne qu’une seule manifestation.

 

IV – L’ACCORD COMPORTE DES DISPOSITIONS FINANCIERES.

  • La souscription d’une assurance :

  • La liberté d’entrée :

  • Le remboursement des frais de l’Eglise : 

.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now